La vie dans le désert

La région du Sahara est connue par son désert et sa pluviométrie limitée. La vie y est dure et la démographie de la région est l’une des plus basses au monde. Les habitants de la région s’appellent bédouins. Ces populations se sont habituées à la rigidité de la vie au désert.

La société dans la région se caractérise par ses us et coutumes ancestrales qui concernent les différentes étapes de vie des populations locales, de la naissance jusqu’à la vieillesse en passant par les fêtes et cérémonies religieuses ainsi que les rites du mois sacré du ramadan. A cela s’ajoutent l’art culinaire local et l’habillement traditionnel pour les hommes et les femmes du sud.

Les populations locales à l’instar de tous les marocains sont caractérisées par leur hospitalité et leur sens de la famille et de la solidarité. Elles ont aussi un sens inné du respect de leurs animaux de compagnie et d’élevage.

 Elevage des chameaux

La relation de l’homme avec les chameaux date de la nuit des temps. Selon les populations locales, le chameau est appelé le navire du Sahara (Safinatou Assahra) pour ses capacités d’endurance dans les longs déplacements dans le désert.
Le chameau a occupé une place particulière dans la vie des populations locales depuis fort longtemps. Il continue à l’occuper également par les jeunes générations qui sont conscientes du rôle des chameaux dans le développement de leurs ancêtres. C’était leur source principale de gain et leur unique moyen de transport. Les chameaux sont des animaux de résistance qui s’adaptent sans difficulté à la vie dans le désert comme les bédouins. Les chameaux sont doux et se caractérisent par une grande intelligence. Ils sont calmes et efficaces quelque soit les conditions climatiques. Ils partagent les mêmes émotions que leur maître : si celui-ci prend peur, les chameaux réagissent en conséquence et le prennent en défense.
Ils peuvent parfois prévenir leur maître d’un danger imminent en déplaçant leur coup en direction de ce danger. Ils se mettent alors debout invitant leur maître à quitter les lieux.

 jeune_chameau

Ce comportement dévoué fait des chameaux les compagnons les plus fidèles et les plus aimés dans la région.

apprentissage du coran

Education coranique

La formation initiale des enfants dans la région se fait de manière traditionnelle. Ils commencent par apprendre l’alphabet arabe (Alif, Baâ, Taê…) sous la tutelle du fqih de la tribu Lafrig au sein de l’école coranique (Lemssid).

Les grandes zaouias constituent des centres religieux rayonneants, assurant la pérennité d’une foi basé sur les préceptes de l’Islam malékite. L’apprentissage du Saint Coran s’effectue depuis l’enfance au cours duquel les enfants du Maroc saharien apprennent de leurs ainés et de leurs parents les premières leçons de religion.