Jeux populaires

Pour les hommes :

Rah est parmi les jeux populaires les plus répandus chez les nomades. Le principe est qu’un groupe d’hommes forme un rond et que l’un d’entre eux se met au milieu, ensuite chacun des joueurs tente de le toucher sans se laisser toucher par lui. Si le joueur au milieu arrive à toucher l’un des joueurs qui l’entourent ; ce dernier est obligé de le remplacer au milieu du rond.

Meriass est un jeu de cartes populaire relativement moderne. Il s’agit de quatre groupes qui représentent quatre couleurs ou symboles :Albik, Alkor, Alkarou et Attrifal.
Albik est le plus important des symboles suivie d’Alkor, puis d’Alkaro et enfin Attrifal.
Si l’un des joueurs crie Albik, il annule toutes les cartes des autres équipes, et c’est ainsi de manière décroissante par ordre d’importance.

Pour les femmes :

Sig : est considéré comme étant le jeu le plus joué jusqu’ à présent dans les provinces du sud. Il est composé d’un tas de sable (représentant le plateau de jeu), huit bâtonnet de tailles égales (en guise de Dés) ainsi que des cailloux et de petits morceaux de bois représentant respectivement les pions des deux équipes adverses.
Le principe du jeu est que chaque équipe doit éliminer le maximum de pions de son adversaire ; l’avancement dans le jeu dépend du résultat obtenu lors du lancement des huit bâtonnets qui ont une signification pour chaque résultat obtenu.

Khmissa : se joue en utilisant cinq morceaux de petites pierres proprement choisies.
Le jeu exige une grande concentration car chaque joueuse est tenue de ramasser les pierres qui sont lancées en l’air et s’efforcer de les attraper sans les laisser retomber. Si l’une des pierres tombe au sol, cela signifie une défaite pour l’équipe.